Récipiendaire

Laporte, Gilbert

Prix Marie-Victorin 2018
Catégorie : Scientifique

Montréal

Gilbert  Laporte - lauréat
Photo : © Éric Labonté

Si Montréal est reconnue aujourd’hui comme un centre d’excellence en distributique, c’est en majeure partie grâce aux travaux de Gilbert Laporte, figure de proue dans le domaine. M. Laporte a joué un rôle prépondérant dans le développement de cette discipline, maintenant prédominante et indispensable dans le quotidien des industries et des sociétés. Par des algorithmes et des opérations en mathématique appliquée, il est en mesure de résoudre des problèmes de transport, de gestion du territoire et d’horaires, améliorant ainsi considérablement la qualité de vie des gens, sans que ceux-ci s’en aperçoivent…

Ce sont d’abord les mathématiques qui ont piqué la curiosité de Gilbert Laporte, dès son cours classique. S’intéressant à la matière appliquée, un baccalauréat en mathématiques en poche, le jeune étudiant poursuit sa carrière universitaire en recherche opérationnelle au Royaume-Uni, là où est née la discipline durant la Seconde Guerre mondiale. À l’Université de Lancaster, alors qu’il rédige son mémoire de maîtrise sur les opérations de ramassage de courrier, sa passion pour la distributique grandit. Il se tourne vers la London School of Economics pour son doctorat, qu’il termine en 1975. Peu de temps après, M. Laporte revient au Québec et devient professeur à HEC Montréal, où il travaille encore aujourd’hui.

Tout au long de sa carrière, Gilbert Laporte s’est penché sur quatre sujets d’étude : le transport de biens et de personnes; la localisation; la confection d’horaires et le découpage électoral. Il a ainsi travaillé à améliorer et à optimiser les trajets effectués par des camions de livraison, la localisation des sites d’attente et la gestion des flottes d’ambulances, l’horaire des employés d’hôpitaux, et même le découpage des circonscriptions électorales de la ville d’Edmonton. Son objectif est de résoudre des problèmes issus de considérations pratiques, dans le but d’offrir des solutions de haute qualité. Il s’intéresse actuellement aux problèmes de transport vert et étudie le contrôle de la vitesse, aux plages horaires d’usage de la route ainsi qu’aux habitudes des commerces et de la population. Ces recherches visent à optimiser les tracés et à diminuer la pollution causée par le transport.

Inspiré par la recherche, il l’est tout autant par celle de ses pairs et de ses étudiants. Il encourage fortement la collaboration, le partage des connaissances, la mise en commun d’idées et de pistes de solution. Il a ainsi dirigé ou codirigé près d’une centaine d’étudiants, à la maîtrise ou au doctorat. Ce qui le fascine, c’est cette grande variété d’applications qui s’offre aux chercheurs du milieu. Alors que certains sont plus à l’aise sur le terrain, d’autres sont plongés dans les calculs.

Il a écrit ou co-écrit 19 livres et 570 articles. Ses travaux et productions ont permis à la distributique de se développer au pays, précisément à HEC Montréal, en plus d’être enseignée partout sur le globe. Il a été professeur associé, invité et hôte dans de nombreuses universités, notamment en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Pas étonnant qu’en 2017 la revue Omega – The International Journal of Management Science le proclamait « auteur le plus productif et le plus influent au monde en recherche opérationnelle et en sciences de la décision ».

Depuis 2001, Gilbert Laporte dirige la Chaire de recherche du Canada en distributique, qui rassemble de nombreux chercheurs issus de plusieurs pays. Le professeur est également membre du Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d’entreprise, la logistique et le transport (CIRRELT) et du Groupe d’études et de recherche en analyse des décisions (GERAD). Il s’est vu décerner plus de 70 prix et distinctions pour sa contribution à l’avancement des connaissances et à la résolution de problèmes complexes de gestion qui ont des répercussions scientifiques, pratiques et sociales importantes. Notons l’obtention en 2007 de la médaille Innis-Gérin de la Société royale du Canada, dont il est membre depuis 1998. Il est fellow de l’Institute for Operations Research and the Management Sciences (INFORMS) et a reçu deux prix de cet institut, un en 2009 et un en 2014.

En 43 ans de carrière, Gilbert Laporte s’est assuré d’effectuer ses recherches et ses productions de façon assidue, réfléchie et constante. Très humblement, il mentionne qu’une de ses plus grandes réalisations est sans doute « d’avoir apporté la distributique à Montréal » et d’avoir intéressé d’autres gens au domaine. L’enseignement reste pour lui une de ses « sources de bonheur », comme il aime bien les appeler, ainsi que le développement d’algorithmes ou la résolution de problèmes conceptuels. Sa conception du travail bien fait, de la rigueur et du partage entre collègues et partenaires lui aura sans aucun doute permis de devenir la sommité internationale qu’il est aujourd’hui.


Frère Marie-Victorin
Qui était Frère Marie-Victorin ?
 

Membres du jury :
Monique Lacroix, (présidente)
Gaétan Bourgeois
Jan Dubowski
Louis-Martin Rousseau
James Wuest