Récipiendaire

Dorion, Hélène

Prix Athanase-David 2019
Catégorie : Culturelle

Née le 21 avril 1958
Québec

Hélène Dorion - lauréate
Photo : Éric Labonté

Intellectuelle, éditrice, directrice littéraire, professeure, philosophe, artiste, écrivaine au sens polyvalent du terme, Hélène Dorion vit de sa plume depuis plus de 30 ans. À ce jour, elle a publié romans, récits, poèmes et essais qui conviennent autant à la contemplation qu’à la transformation intérieure.

Détentrice d’un baccalauréat en philosophie, d’une maîtrise en lettres et d’un certificat en littérature québécoise de l’Université Laval, Hélène Dorion est née et a grandi à Québec. Nourrie par une vaste culture littéraire et artistique, son œuvre prégnante et universelle a traversé nos frontières et continue d’enrichir la littérature de la francophonie, en plus d’être traduite et publiée dans une quinzaine de pays. « Je suis fière des trente-cinq années d’écriture et de publication qui sont derrière moi, et heureuse que mon travail s’inscrive dans la durée, que mes livres connaissent pour la plupart une vie longue à travers leurs réimpressions et rééditions », souligne-t-elle.

Avec simplicité et beauté, ses ouvrages sondent l’intime de l’être. Ils invitent à la réflexion sur le sens de l’existence humaine. Courts, fluides et profonds, ses textes à la trompeuse facilité reflètent plutôt une écriture maîtrisée. Par la modernité de ses écrits, leur sagesse et leur intégrité, l’écrivaine jette un regard sur les défis que rencontre le monde actuel.

Communicatrice maniant aussi bien la parole que la plume, Hélène Dorion se plaît à faire la lecture de ses œuvres en public. D’une façon toute personnelle, elle dévoile ainsi d’autres facettes de ses textes. Son talent, son éloquence, son intelligence ainsi que sa présence chaleureuse et inspirante sont soulignés en ces occasions. Excellente ambassadrice de la littérature québécoise à l’étranger, elle y a multiplié les voyages pour donner des conférences et rencontrer des écrivaines et écrivains ainsi que des étudiantes et étudiants. Ici et en Europe, ses interventions attirent un public diversifié, que ce soit en milieu universitaire, en librairie, en bibliothèque, dans les festivals littéraires ou les salons du livre.

Sa présence et son œil critique sont également sollicités dans le cadre de prix littéraires, notamment comme membre permanent du jury d’un prix international de poésie francophone, de colloques, de conférences, de comités de rédaction et de résidences d’écriture. À titre de chroniqueuse ou de critique, elle collabore à diverses publications culturelles et littéraires, dont des revues, ouvrages collectifs et anthologies.

Artiste pluridisciplinaire, Hélène Dorion pratique avec talent la photographie. Dans son livre Le temps du paysage (éditions Druide), ses photos dialoguent avec le texte pour permettre au lectorat de mieux saisir ce dont la nature est empreinte. Depuis 2016, une exposition constituée de photographies numériques tirées de cet ouvrage est présentée en continu. « Je retire beaucoup de satisfaction de l’aspect multidisciplinaire de ma démarche d’écrivaine et j’éprouve un vif plaisir à faire dialoguer l’écriture avec d’autres formes artistiques », précise celle qui poursuit des collaborations toujours stimulantes avec des artistes visuels, de même qu’avec des compositeurs et compositrices pour différents projets. Ainsi, ses textes ont aussi fait l’objet d’enregistrements audio et ont été mis en musique. À partir du début des années 1990, elle conçoit des lectures-spectacles de poésie et musique. Depuis 2015, avec Les Violons du Roy, elle collabore à la conception et à la présentation de concerts littéraires dans lesquels elle fait la lecture de ses textes, en plus de s’impliquer dans le milieu de l’opéra.

De part et d’autre de nos frontières, l’œuvre d’Hélène Dorion est récompensée, étudiée et mise en lumière. Un ouvrage collectif regroupant les collaborations de plusieurs auteurs, auteures et critiques a porté sur son travail, de même que des articles, mémoires et thèses. En plus d’influencer le monde de la recherche universitaire, ses écrits poussent les jeunes poètes au questionnement comme à l’espoir de solutions.

En 2002, les éditions de L’Hexagone ont fait paraître, sous le titre Mondes fragiles, choses frêles, une imposante rétrospective qui comprend l’intégralité de son œuvre poétique publiée entre 1983 et 2000, tandis qu’un colloque international lui a été consacré à l’Université Paris–Nanterre en collaboration avec l’Université du Québec à Montréal.

« L’écriture est dans ma vie pour toute ma vie! Je souhaite continuer à explorer ce chemin de mots que défriche chaque objet littéraire et artistique, à interroger la beauté complexe de notre monde et de notre présence humaine, cherchant ainsi à contribuer à cet acte de résistance nécessaire qu’est la création », affirme-t-elle.


Athanase David
Qui était Athanase David ?
 

Membres du jury
Monique Deland
Daniel Grenier
Christian Guay-Poliquin
Mélissa Verreault
Mélanie Vincelette