Récipiendaire

Dubeau, Angèle

Prix Denise-Pelletier 2019
Catégorie : Culturelle

Née le 24 mars 1962
Saint-Norbert

Angèle Dubeau - lauréate
Photo : Éric Labonté

Avec la même fougue et une égale générosité, Angèle Dubeau mène depuis plus de 40 ans et dans autant de pays une carrière remarquable de musicienne classique. Par-delà la virtuosité et la musicalité de l’artiste, ce sont les qualités de cette femme d’exception qui lui confèrent une place toute particulière dans le cœur de son public. Dès les premières notes qu’elle extrait de son Stradivarius surnommé Arthur, l’auditoire est conquis par son jeu envoûtant ainsi que sa facilité à transmettre le plaisir de la musique. À titre de citoyenne, de musicienne, de directrice artistique et de communicatrice, Angèle Dubeau a marqué la société québécoise par son implication soutenue, sa portée artistique et sa capacité à tisser durablement des liens avec le public.

Très tôt initiée au violon, Angèle Dubeau donne son premier concert à l’âge de 5 ans et entre au Conservatoire de musique de Montréal à 8 ans. « D’aussi loin que je me souvienne, la musique fait partie de ma vie, raconte-t-elle. J’ai réalisé très jeune cette grandeur et cette force de la musique qui, sans barrière de langue, peut toucher, faire vibrer et interpeller à son écoute toutes les cultures. » Détentrice, à l’âge de 15 ans, d’un premier prix du Conservatoire avec haute distinction (l’équivalent d’une maîtrise) et cumulant bourses et mentions d’honneur, elle poursuit ses études à la Juilliard School of Music de New York, puis elle perfectionne son art en Roumanie.

Depuis toujours, Angèle Dubeau est intimement convaincue de la nécessité de mieux faire connaître la musique à un large public et elle s’emploie à la lui rendre accessible en lui faisant traverser les frontières, les générations et les milieux sociaux. « J’aime penser que la musique est le bien de tous et de toutes et qu’elle se partage avec le plus grand nombre », explique-t-elle. Outre les nombreux concerts qu’elle offre, cette véritable passionnée transmet son amour de la musique et de la culture par l’entremise d’émissions télévisées à caractère musical, de programmes à l’intention du jeune public, de concerts populaires et de la Fête de la musique de Tremblant. Depuis qu’elle l’a fondé il y a plus de 20 ans, ce rendez-vous, qui fait la part belle aux œuvres et aux artistes d’ici, attire annuellement plus de 40 000 mélomanes. « Le contact avec les œuvres d’art mène à l’épanouissement de nos sens et colore nos vies », illustre-t-elle.

À la direction de La Pietà, un ensemble à cordes composé exclusivement de musiciennes canadiennes, Angèle Dubeau fait découvrir à un public toujours grandissant des pièces issues d’un répertoire fidèle aux compositeurs d’ici et à leurs interprétations. Âme sensible et généreuse, elle croit à l’engagement envers la communauté. « J’ai une foi inébranlable dans le pouvoir salvateur de l’art pour l’humanité », dit-elle. Avec cette philosophie humaniste, son orchestre se produit en milieu scolaire, où l’aisance de sa chef d’orchestre à transmettre sa passion et ses connaissances musicales permet aux jeunes de vivre une expérience aussi marquante qu’enrichissante. Il se déplace également dans des centres de soins pour enfants et pour aînés, en plus de prendre part à des activités au profit d’organismes culturels et de fondations.

La virtuosité et le haut niveau d’interprétation musicale d’Angèle Dubeau sont tout aussi présents dans ses enregistrements sonores, comme en atteste son parcours discographique puisant dans la richesse de son répertoire et l’étendue de son talent. Cette musicienne classique est l’une des rares ayant obtenu plusieurs disques d’or en carrière. Elle a enregistré à ce jour plus de 40 albums, en a vendu plus de 600 000 et compte plus de 80 millions de téléchargements sur les plateformes d’écoute en continu pour l’ensemble de son œuvre. Au fil des ans, elle a d’ailleurs remporté de nombreux prix nationaux et internationaux, en plus de recevoir les plus hautes distinctions attribuées par Montréal, le Québec et le Canada.

Seule, avec son propre orchestre tout féminin ou avec un autre grand orchestre, Angèle Dubeau a joué tant dans les plus grandes villes du monde que dans les plus petites qui n’ont que rarement, voire jamais, accès à la musique de concert.

Toujours au sommet de son art, Angèle Dubeau poursuit sa mission de partager largement la musique. « Après toutes ces années, ce qui me remplit de bonheur, c’est de savoir que ma musique vous accompagne dans vos vies, dans votre quotidien, dans vos petits et grands moments », précise celle qui continue d’émouvoir, d’éblouir, d’étonner et ne souhaite qu’une seule chose : pouvoir recommencer.


Denise Pelletier
Qui était Denise Pelletier ?
 

Membres du jury
Sabrina Baran
Monique Giroux
Francine Bernier
Patrick Corrigan