Claude Dubé, récipiendaire

Naissance le 14 juin 1944 à Le Moyne, décès le à 

Prix remis le 4 novembre 2020

Biographie

Pour Claude Dubé, le « patrimoine est l’affaire de tous ». Cette conception démocratique lui a servi de guide tout au long de sa carrière. Architecte, de même qu’urbaniste et professeur émérites, il s’est consacré pendant plus de 40 ans à la préservation, à la mise en valeur et au rayonnement du patrimoine québécois, qu’il considère comme un moteur de développement des communautés. S’appliquant ainsi à faire du patrimoine un objet de fierté et d’appropriation, tant dans le cadre de son enseignement que dans ses actions parallèles, Claude Dubé a semé nombre de projets, qui se sont mués en réalisations durables.

« De recevoir le prix Gérard-Morisset est bien sûr très valorisant pour moi, mais cette reconnaissance, je la partage avec toutes les organisations et les autres groupes, sans qui je n’aurais pu réaliser ces projets. Je me considère surtout comme un “accélérateur”, un soutien, qui a aidé les gens à accéder à leur autonomie », dit Claude Dubé.

De son premier engagement dans les années 1980 au sein du comité consultatif d’urbanisme de Sainte-Pétronille, son village d’adoption, jusqu’à l’obtention du titre de titulaire de la Chaire UNESCO en patrimoine culturel à l’Université Laval en 2005, qu’il conservera jusqu’à sa retraite en 2016, celui auquel on doit la création de plusieurs établissements et organismes a fait preuve d’un intérêt constant et indéfectible pour le patrimoine québécois.

Cofondateur de la Fondation Rues principales et de la Société du patrimoine urbain de Québec, Claude Dubé signe d’autres réalisations marquantes, dont l’École internationale d’été de Percé, découlant de la mise sur pied de la Chaire multifacultaire de recherche et d’intervention sur la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine, ainsi que le réseau des Économusées, qui s’étend du Canada jusqu’au continent européen. Son travail acharné pour le déploiement de ce dernier a contribué significativement à la mise en valeur et à la transmission des savoir-faire traditionnels en métiers d’art et en agroalimentaire. Aujourd’hui, plus de 100 entreprises sont regroupées au sein de la Société du réseau Économusée.

En 1998, à la demande du ministère des Affaires culturelles et des Communications (aujourd’hui le ministère de la Culture et des Communications), alors qu’il occupe un poste de commissaire à la Commission des biens culturels du Québec, Claude Dubé met en place le réseau Villes et villages d’art et de patrimoine. Devenu une référence et un acteur incontournable pour le développement culturel dans les communautés, ce réseau offre une grande visibilité aux lieux patrimoniaux et aux activités des localités, favorise leur fréquentation par la population ainsi que les touristes, en plus de soutenir l’amélioration et la stabilité des emplois en animation dans les régions du Québec.

« Villes et villages d’art et de patrimoine est l’une des réalisations dont je suis le plus fier. D’une part, ce réseau a contribué au développement d’une fierté régionale; d’autre part, il a permis la réintégration de diplômés dans le marché du travail. La formule pédagogique que nous avons trouvée les a aidés à reprendre confiance en eux et s’est révélée un grand succès », se réjouit Claude Dubé.

Établir des ponts entre l’université et les communautés, amener le savoir vers les gens, élus comme citoyens, voilà ce sur quoi reposent les programmes d’enseignement et les projets novateurs en urbanisme et en patrimoine conçus par Claude Dubé. Ceux-ci poursuivent tous le même objectif : faire prendre conscience aux collectivités de la valeur de leur patrimoine et leur donner les moyens de devenir des incubateurs ou des agents de changement.

La contribution du professeur Dubé au milieu universitaire est tout aussi exceptionnelle que celle qu’il a apportée à la mise en valeur du patrimoine québécois. Il a non seulement dirigé l’École d’architecture et les programmes dans le domaine de l’aménagement du territoire et du développement régional, mais aussi fondé la Faculté d’aménagement, d’architecture, d’art et de design, le Département d’aménagement et l’École de design de l’Université Laval. Parallèlement, il a fait profiter différentes organisations de sa grande expertise en s’y engageant, dont les Éditions Continuité du Conseil des monuments et sites du Québec et la Fondation Héritage Canada.

Tout au long de son parcours professionnel, Claude Dubé a mis la vaste étendue de ses intérêts et de ses interventions au service du patrimoine pour le valoriser et le faire rayonner. Il a partagé sa passion avec ses étudiants, ses collègues, les professionnels œuvrant à la préservation du patrimoine et les différents acteurs municipaux pour que ce patrimoine québécois, si riche et précieux, devienne source de fierté pour tous.

Information complémentaire

Membres du jury

Martin Benoit

Susan D. Bronson

Catherine Gaumond

Sophie Limoges

Paul-Louis Martin

Crédit photo :
Éric Labonté