Georges Dufaux, récipiendaire

Naissance le 17 mars 1927 à Lille (France), décès le 8 novembre 2008 à Suisse

Prix remis le 5 décembre 1998

Biographie

Georges Dufaux, c’est d’abord un regard. Abrité derrière sa caméra,
cet homme timide cadre l’événement, éclaire l’émotion,
fait apparaître le sens caché. Il s’interroge et offre les réponses
portées par l’image, par l’instant saisi dans sa simplicité. La
caméra de Georges Dufaux cherche sans cesse l’image la plus fidèle,
sa lumière donne au propos son sens profond. L’écran redevenu
noir, il reste cette lumière qui continue de vibrer longtemps et de hanter
le spectateur.

Réalisateur et documentariste, Georges Dufaux est l’un des pionniers
du cinéma documentaire, un maître reconnu et respecté du
cinéma direct, inspirateur incontestable, tant pour ses contemporains
que pour les nouvelles générations. Il a signé plus de
40 documentaires qui tous portent l’empreinte de ses préoccupations sociales,
de ses questionnements de citoyen en prise directe sur les problèmes
de son époque, du milieu dans lequel il évolue. Certains d’entre
eux, produits par l’Office national du film, sont devenus des références
et des « catalyseurs de conscience sociale » : À votre santé
(1974), Au bout de mon âge (1975), Jardins d’hiver (1976),
ainsi que cette série de huit films pour la télévision,
Les Enfants des normes (1979), dont les répercussions furent remarquables,
provoquant réflexions et remises en question.

C’est l’attitude intérieure de Georges Dufaux qui donne à ses
documentaires leur force unique. « Il faut toujours rester ouvert, ne pas
partir en voulant prouver quelque chose. En tournant À votre santé,
j’ai perdu mes préjugés sur les médecins. » Pour lui,
le cinéma est une merveilleuse école, mais également un
moyen privilégié de s’inscrire dans une société
et de participer à son évolution. « Le documentaire permet
d’élaborer un exemple commun, de donner une référence à
ceux qui regardent », avance le réalisateur de Voyage illusoire
(1997) et de De l’art et la manière chez Denys Arcand (2000).

Quand il ne travaille pas à ses propres projets, il met sa caméra
au service de ses collègues. C’est ainsi qu’il a collaboré avec
des réalisateurs aussi différents que Bernard Devlin, François
Girard, André Forcier, Francis Mankiewicz et Léa Pool, et que
son nom figure aux génériques de quelque 130 films dont un grand
nombre ont marqué l’histoire du cinéma au Canada et au Québec.

Très engagé dans son métier, Georges Dufaux a participé
aux grands mouvements professionnels – organisation des premiers syndicats de
techniciens, associations professionnelles des cinéastes, débuts
de la Cinémathèque québécoise -, tout en ne s’arrêtant
jamais d’« habiller un sujet de lumière ».

Information complémentaire

Date de remise du prix :
5 décembre 1998

Membres du jury :
Luc Perreault (président)
André Forcier
André Gladu
Denise Robert

Crédit photo :
Marc-André Grenier

Texte :
Janette Biondi et Claude Janelle