Jean-Claude Dupont, récipiendaire

Naissance le 27 avril 1934 à Saint-Antonin, décès le 17 mai 2016 à 

Prix remis le 5 décembre 1998

Biographie

Jean-Claude Dupont manifeste un profond attachement à ses racines paysannes
et, malgré son statut d’universitaire, est d’emblée reconnu comme
un des leurs par les gens simples auxquels il voue son œuvre.

Comme tout bon homme de métier, il affinera ses connaissances en se
penchant d’abord sur L’Artisan forgeron et ses traditions (1966) pour
son mémoire de maîtrise, et étendra ensuite ses recherches
aux Traditions des métiers du fer dans la société québécoise
(1974) pour sa thèse de doctorat.

Encouragé par ses maîtres, dont le professeur Luc Lacourcière,
Jean-Claude Dupont s’inspire de travaux français et américains
(Leroi-Gourhan et Henry Glassie, entre autres) pour relier des techniques et
des gestes, jusque-là considérés de façon isolée,
à une communauté dans laquelle ils ont acquis une valeur sociale.
Ainsi l’art et la force du forgeron lui confèrent une certaine noblesse,
contrairement au cordonnier que l’on est porté à ridiculiser.
Mais la forge, c’était beaucoup plus qu’un lieu de travail : c’est là
que se tramaient les enterrements de vie de garçon, que l’on humiliait
les hommes qui battaient leur femme, les sacreurs, les buveurs, etc. On utilisait
aussi l’eau de la forge comme remède. Les travaux de Jean-Claude Dupont
rappellent que les techniques et les gestes sont ceux d’un milieu qui « 
veut aider les humains à survivre matériellement et spirituellement
 ».

Au cours des 30 dernières années, Jean-Claude Dupont a produit,
seul ou en collaboration, un nombre impressionnant d’ouvrages sur la culture
matérielle des francophones d’Amérique du Nord dont Le Monde
fantastique de la Beauce
(1972), Le Sucre du pays (1975) et Histoire
populaire d’Acadie
(1979). Pour les sauver de l’oubli, il a publié
pas moins d’une quinzaine de recueils de légendes se rapportant aussi
bien à l’Amérique française et au fleuve qu’aux diverses
régions du Québec et à la culture amérindienne.

Comme professeur d’ethnologie du Québec et de l’Amérique du Nord
à l’Université Laval, Jean-Claude Dupont a dirigé plus
de 50 mémoires de maîtrise et 25 thèses de doctorat. Il
appartient maintenant à ses étudiants de transmettre ce que leur
maître aura grandement contribué à leur inculquer : la valeur
inestimable de la culture matérielle pour bâtir leur avenir et
le nôtre.

Information complémentaire

Date de remise du prix :
5 décembre 1998

Membres du jury :
Andrée Lapointe (présidente)
Yves Bergeron
Guy Cloutier
Laurier Lacroix
Claude Turmel

Crédit photo :
Marc-André Grenier

Texte :
Gaëtan Lemay et Claude Janelle