Joseph Rouleau, récipiendaire

Naissance le 28 février 1929 à Matane, décès le 12 juillet 2019 à Montréal

Prix remis le 30 octobre 1990

Biographie

Le plus important concours d’art vocal au Canada porte son nom depuis 1993.
Récemment, la Ville de Matane donnait à son nouveau complexe culturel
le nom de Joseph Rouleau. Ces hommages, de même que l’attribution du prix
Denise-Pelletier, témoignent de la reconnaissance d’une carrière
exceptionnelle et de l’attachement de Joseph Rouleau à la ville où
il est né.

L’art lyrique québécois lui doit en effet beaucoup. Non seulement
le chanteur l’a-t-il auréolé de sa renommée internationale,
mais il l’a de plus gratifié de son engagement indéfectible et
de son enseignement. Sa voix de basse a résonné sur les scènes
les plus prestigieuses du monde. Il a eu comme partenaires les chanteurs et
les chanteuses les plus célèbres, a travaillé avec les
plus grands chefs d’orchestre, les meilleurs metteurs en scène et interprété
les plus grands rôles.

Après avoir étudié à Milan, Joseph Rouleau remporte
en 1955 le concours du New Orleans Experimental Theatre, ce qui l’amène
à faire ses débuts américains dans le rôle de Colline
dans La Bohème de Puccini. C’est sur cette lancée qu’il
signera l’année suivante un premier contrat avec la Royal Opera House,
à Covent Garden. Joseph Rouleau y deviendra basse principale et membre
permanent. Il y chantera pendant 30 années consécutives et prendra
part à 1 000 représentations dans pas moins de 45 productions.
Il fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York en 1984 dans le
rôle du Grand Inquisiteur de Don Carlos de Verdi. À la fin
des années quatre-vingts, il reprendra chez nous, en version concert,
le grand rôle de sa carrière, Boris Godounov, dont un enregistrement
est maintenant disponible.

Joseph Rouleau a été le fondateur et le président du Mouvement
d’action pour l’art lyrique du Québec qui donnera naissance à
l’Opéra de Montréal. Professeur de chant à l’Université
du Québec à Montréal, il y fonde un atelier d’art lyrique.
De sa collaboration étroite avec le compositeur Jacques Hétu naîtront
au cours des années quatre-vingts le film musical de Gilles Groulx, Au
pays de Zom
, dont il tient le rôle principal et le cycle Les Abîmes
du rêve
créé à partir de quatre poèmes
d’Émile Nelligan. Il a aussi tenu le premier rôle de La Messe
sur le monde
de Clermont Pépin présentée par l’Orchestre
symphonique de Québec en 1993. Son éclectisme et sa polyvalence
l’ont amené en 1990 à enregistrer un album de chansons de Félix
Leclerc autour duquel il donne des récitals et des concerts.

De nombreux prix et distinctions au Canada et à l’étranger ont
émaillé le parcours de sa brillante carrière. Malgré
ce succès international impressionnant, Joseph Rouleau, qui est président
des Jeunesses musicales du Canada depuis 1989, est demeuré profondément
enraciné au Québec, y œuvrant sans relâche à
l’épanouissement de l’art lyrique.

Information complémentaire

Date de remise du prix :
30 octobre 1990

Membres du jury :
Jeanne Renaud (présidente)
Catherine Bégin
Françoys Bernier

Crédit photo :
Ronald Maisonneuve

Texte :
Gaëtan Lemay