Lionel Daunais, récipiendaire

Naissance le 31 décembre 1902 à Montréal, décès le 18 juillet 1982 à Ville Saint-Laurent

Prix remis le 23 novembre 1982

Biographie

Pendant plus de 50 ans, Lionel Daunais a été l’un des grands
artisans et animateurs de la scène lyrique au Québec. C’était
un baryton qui s’adonnait aussi à la composition et à la mise
en scène. Poète et artiste, il a écrit plus d’une centaine
de mélodies pour chant et piano, toutes empreintes de sensibilité,
de simplicité et d’humour. Francis Poulenc lui dit un jour : « Il
y a souvent un esprit cocasse dans votre musique et lorsque quelqu’un vous en
fera la remarque, n’en rougissez pas, c’est un don très rare ! »

Tous les domaines l’intéressent. Il écrit des chansons pour enfants,
des œuvres chorales religieuses et profanes, compose cinq mélodies
sur des poèmes d’Éloi de Grandmont et harmonise une quarantaine
de chants folkloriques. Sa production est à ce point importante que la
radio de Radio-Canada diffusera, durant les années soixante-dix, pas
moins de 13 émissions entièrement consacrées aux compositions
vocales de ce travailleur aussi infatigable que prolifique. Plusieurs de ses
chansons connaissent une grande vogue, tant au Canada qu’à l’étranger,
et certaines remportent même de prestigieuses récompenses. L’une
d’elles aura un tel succès en Europe que son interprète, la Canadienne
Josette France, poursuivra sa carrière à l’opérette et
au music-hall sous le nom d’emprunt d’Aglaé, tiré du titre de
cette chanson.
Après plusieurs années consacrées à l’apprentissage
du solfège, du chant, de la composition et de l’harmonie, Lionel Daunais
fait ses débuts sur scène en 1926 dans Mireille de Gounod
avec la Société canadienne d’opérette. Récipiendaire
du Prix d’Europe, il poursuit ses études à Paris puis se voit
offrir à la fin des années vingt le poste de premier baryton de
l’Opéra d’Alger où, en peu de temps, il interprète 23 rôles
importants.

De retour à Montréal, Lionel Daunais fonde le Trio lyrique en
1932 avec Anna Malenfant et Jules Jacob. Les amateurs d’art lyrique se souviennent
cependant davantage de Lionel Daunais comme cofondateur des Variétés
lyriques (1936) où, pendant près de 20 ans, il chante dans une
dizaine d’opéras et plus de 60 opérettes. Il y signe aussi plusieurs
mises en scène de productions toujours fort appréciées
d’un public nombreux et fidèle.

Par son chant, ses compositions, ses mises en scène et ses productions
des années soixante et soixante-dix à la Place des Arts de Montréal,
à la télévision et à la radio de Radio-Canada, Lionel
Daunais demeure l’une des personnalités qui ont le plus marqué
l’art lyrique au Québec. La plupart de ses œuvres ont été
déposées à la Bibliothèque nationale du Québec
et font maintenant partie de notre patrimoine à tous.

Information complémentaire

Date de remise du prix :
23 novembre 1982

Membres du jury :
Maryvonne Kendergi (présidente)
Ludmilla Chiriaeff
Jean-Paul Jeannotte
Monique Miller
Jean Papineau-Couture

Crédit photo :
Paul Gélinas

Texte :
Gaëtan Lemay