Michel Dallaire, récipiendaire

Naissance le 15 août 1942 à Paris, décès le à 

Prix remis le 28 octobre 1991

Biographie

Douze ans après Julien Hébert, le jury du prix Paul-Émile-Borduas
couronne un deuxième designer industriel qui fut d’ailleurs l’élève
du premier à l’Institut des arts appliqués de Montréal,
au début des années soixante. De plus, Michel Dallaire a commencé
sa carrière en travaillant chez Julien Hébert et associés.
Mentionnons que le 15e lauréat du prix, qui se définit lui-même
comme un « architecte des formes utiles », a complété
sa formation en Suède à la réputée Konstfackskolan,
l’École supérieure des arts industriels de Stockholm, puis à
l’École des Hautes Études Commerciales (HEC) ainsi qu’à
l’Institut de génie des matériaux, à Montréal. C’est
en 1974 qu’il fonde la compagnie Michel Dallaire Design industriel inc.

En présence de la production de Dallaire, forcément diverse,
on pense à cette sorte de beauté, à la fois simple et innovatrice,
qui caractérisait les réalisations du Bauhaus où les arts
« majeurs » et « appliqués »
vivaient en bonne intelligence. Le directeur du Centre de design de l’Université
du Québec à Montréal, Georges Adamczyk, connaît bien
la question : « S’il va de soi que l’objet technique n’est pas un
objet d’art au sens où on attribue à ce dernier un caractère
désintéressé, il reste que les qualités plastiques
et figuratives du premier n’en possèdent pas moins une présence
psychologique et sémantique et qu’elles peuvent nous émouvoir
si leur apparition se fonde sur la pertinence des fonctions et du travail qu’elles
nous dévoilent. »

Comme celle de son maître Julien Hébert, l’activité de
Michel Dallaire s’exerce dans toutes les directions : il aménage des
pavillons à Expo 67 et conçoit le mobilier d’une suite pour Habitat
67 ; en 1976, il crée le flambeau officiel qui donne le coup d’envoi
des Jeux olympiques de Montréal et conçoit le mobilier résidentiel
du Village olympique ; on lui doit aussi le design du métro de Boston
(ligne rouge) construit par Bombardier, les sièges de l’amphithéâtre
IBM des HEC à Montréal et une multitude de produits utilitaires,
industriels et institutionnels.

Michel Dallaire, qui dispense son expérience pratique comme professeur
associé à l’Université de Montréal et à l’Université
de Calgary, a reçu de nombreux prix depuis le début de sa carrière.
En 1999, son détecteur de mouvements et moniteur de sons pour bébé
AngelCare a remporté le Grand Prix du 27e Salon international
des inventions de Genève ainsi que la médaille d’or dans sa catégorie.
En 2000, l’Institut de Design Montréal lui décernait son Grand
Prix pour un moniteur doublé d’une caméra destiné à
l’apprentissage du langage labial, l’Audisee de Audisoft Technologies
Inc.

Information complémentaire

Date de remise du prix :
28 octobre 1991

Membres du jury :
Arlette Blanchet (présidente)
Marie Delagrave
Jean Ouellet

Crédit photo :
Ronald Maisonneuve

Texte :
Gilles Daigneault