Michel Lessard, récipiendaire

Naissance le 4 juin 1942 à Sorel, décès le à 

Prix remis le 7 décembre 1996

Biographie

Engagé à l’été 1969 par le ministère des
Affaires indiennes et du Nord canadien pour effectuer des fouilles dans l’est
du Canada, Michel Lessard est encore un jeune étudiant en histoire et
anthropologie qui rêve de s’envoler pour le Mexique à la découverte
des cultures précolombiennes. Mais cet été-là, il
réalise que l’aventure archéologique peut être tout aussi
emballante ici même. « Ce premier contact avec des objets qui éclairent
notre provenance a été déterminant. En travaillant par
la suite sur différents sites, cette fois en sol québécois,
je me suis rendu compte de la somme de travail qu’il y avait à abattre
chez nous pour remonter aux origines », se remémore-t-il.

Pour durer, nous dit Michel Lessard aussi bien dans son enseignement au Département
d’histoire de l’art et à la maîtrise en muséologie, à
l’Université du Québec à Montréal, que dans ses
ouvrages exceptionnels consacrés au patrimoine, nous devons constamment
revenir aux sources de notre identité. Et pour celui qui se définit
d’abord et avant tout comme un communicateur culturel, la façon la plus
facile d’y parvenir, « c’est de permettre aux Québécoises
et aux Québécois d’entrer en contact avec les strates culturelles
qui ont modelé ce pays toujours en devenir, c’est-à-dire la France,
l’Angleterre et les États-Unis ».

Être de ferveur et de vision qui se double d’un homme de synthèse
et d’un merveilleux vulgarisateur, Michel Lessard ne cesse de véhiculer
ce message depuis près de 30 ans à travers la soixantaine de documents
audiovisuels auxquels il a contribué pour Radio-Canada et pour l’Office
national du film avec les meilleurs réalisateurs du pays, Fernand Dansereau,
Iolande Rossignol, François Brault, Jean-Claude Labrecque, Guy Dufaux,
Jean Pierre Lefebvre et, plus récemment, avec ceux de la nouvelle génération.

Ce souci pédagogique est aussi à la source des innombrables articles
et d’une quinzaine d’ouvrages de vulgarisation portant sur la richesse de notre
patrimoine culturel ainsi que sur la culture matérielle traditionnelle
et industrielle du Québec. C’est en effet le souci de fournir à
ses élèves des outils adéquats pour enseigner l’histoire
du Québec à partir d’objets qui l’amène à la publication
d’un premier ouvrage en 1971, l’Encyclopédie des antiquités du
Québec. L’année suivante, il enchaîne avec l’Encyclopédie
de la maison québécoise. Suivront d’autres contributions majeures
: L’Art traditionnel au Québec (1975), Les Livernois, photographes
(1987), L’Île d’Orléans (1998), Meubles anciens du Québec
(1999).

Aujourd’hui encore, Michel Lessard continue son précieux travail d’archéologie
de l’âme et de la mémoire collectives qu’il a amorcé dans
la foi et le dynamisme de ses 20 ans.

Information complémentaire

Date de remise du prix :
7 décembre 1996

Membres du jury :
Yves Lacourcière (président)
Andrée-Anne de Sève
Claire Simard
Jean Simard

Crédit photo :
Roch Théroux

Texte :
Julie Stanton et Claude Janelle