Phyllis Lambert, récipiendaire

Naissance le 24 janvier 1927 à Montréal, décès le à 

Prix remis le 23 novembre 1994

Biographie

Au fil des ans, une idée a mûri dans l’esprit de Phyllis Lambert,
un concept nourri par ses expériences professionnelles, un concept qui
englobe à peu près tous ses champs d’intérêt : l’architecture,
l’histoire, la recherche et la sensibilisation du public. C’est ainsi qu’à
partir de 1979, le Centre Canadien d’Architecture, dont elle est la fondatrice,
a pris forme. Ce n’est pas l’œuvre d’une vie, selon elle, mais plutôt
la suite logique de son itinéraire et l’aboutissement de l’ensemble de
ses réalisations antérieures.

Par son intégration à l’environnement et par la mise en valeur
d’une maison historique, la Maison Shaughnessy, le Centre est en soi une application
exemplaire de ce mariage possible entre le passé et l’avenir. Mais il
représente aussi beaucoup plus qu’une réussite architecturale.
Il est à la fois un musée et un centre d’étude dont les
activités s’appuient sur une collection unique divisée en grands
secteurs : bibliothèque, photographies, dessins, estampes et fonds d’archives.
Sa fondatrice lui donne la vocation de servir de foyer de réflexion et
de discussion sur l’aménagement de notre environnement bâti.

Phyllis Lambert est diplômée du Vassar College de Poughkeepsie
dans l’État de New York. Elle est aussi titulaire d’une maîtrise
en architecture de l’Illinois Institute of Technology de Chicago. Elle s’est
d’abord distinguée avec la Maison Seagram à New York, un édifice
reconnu mondialement comme étant l’un des plus marquants du XXe siècle.
Responsable du choix de l’architecte Mies van der Rohe, Phyllis Lambert a été
le maître-d’œuvre de ce projet de 1954 à 1958.

Au cours des années soixante-dix, ses recherches sont orientées
vers les édifices en pierres grises de la métropole. Déjà,
elle fait preuve d’une rigueur exceptionnelle en matière de traitement
des sources historiques et sa volonté d’intégrer l’histoire de
l’architecture à la trame économique et sociale du passé
se confirme. Ce projet a servi de base à une autre recherche d’envergure
dont les résultats ont débouché, en 1992, sur la présentation
de l’exposition « Montréal, ville fortifiée au XVIIIe siècle
 ».

Femme d’action, Phyllis Lambert est aussi femme de mobilisation. Présidente
et fondatrice d’Héritage Montréal, elle a participé, en
1979, à la fondation de la Société de patrimoine urbain
de Montréal. L’approche de consultation qu’elle préconisait dans
ses interventions lors des projets de l’avenue McGill-College, du Vieux-Port
et de l’Hôtel-Dieu de Montréal est aujourd’hui celle que l’on privilégie
pour l’élaboration de projets d’aménagement.

Information complémentaire

Date de remise du prix :
23 novembre 1994

Membres du jury :
Laurent Bouchard (président)
Louise Brunelle-Lavoie
Norman Clermont
Gilles Garand
Nicole O'Bomsawin

Crédit photo :
François Brunelle

Texte :
Yolande Côté et Claude Janelle